INCENDIES de Denis Villeneuve




Sublime, grandiose, bouleversant, émouvant, poignant, troublant, dur...tels sont les adjectifs qui pour moi qualifient "Incendies". Et encore, la liste n'est pas exhaustive. Je vous avoue que je commençais déjà à désespérer de n'avoir pas vu depuis le début de l'année un film que m'ait retourné et procuré un moment intense de cinéma. C'est chose faite avec ce film qui ouvre mon palmarès 2011 de films coup de coeur.

"Incendies" est un drame familial se déroulant sur fond de guerre de religion qui retrace l'histoire de deux frères jumeaux qui, après le décès de leur mère vont partir  sur les traces du passé de cette dernière et à la recherche de leurs origines. Cette quête identitaire va révéler des personnages complètement déracinés interprétés par des acteurs franchement formidables et touchants. Personnellement, je me suis totalement prise de compassion pour cette mère qui a payé toute sa vie un amour interdit. Bon j'avoue tout ce qui touche aux amours interdits me passionnent et c'est donc facile de m'attendrir.

Ames sensibles s'abstenir. Certaines scènes sont violentes et dures à encaisser. Celle de "l'incendie"justement m'a complètement chamboulée. Et que dire de cette fin plus-que surprenante. Je ne l'avais absolument pas vu venir. Franchement, je suis sortie de là toute retournée mais néanmoins ravie d'avoir passé un très beau moment de ciné. J'ai tout adoré dans ce film, la mise en scène, les décors, les personnages... Pour moi, un chef d'oeuvre. 

"Incendies" est sorti depuis plus d'un mois et est distribué dans très peu de salles comme la plupart des films de cette envergure...Hélas! Je ne saurai donc trop vous recommander d'aller le voir au plus vite.



Synopsis


A la lecture du testament de leur mère, Jeanne et Simon Marwan se voient remettre deux enveloppes : l’une destinée à un père qu’ils croyaient mort et l‘autre à un frère dont ils ignoraient l’existence.
Jeanne voit dans cet énigmatique legs la clé du silence de sa mère, enfermée dans un mutisme inexpliqué les dernières semaines précédant sa mort. Elle décide immédiatement de partir au Moyen Orient exhumer le passé de cette famille dont elle ne sait presque rien…
Simon, lui, n’a que faire des caprices posthumes de cette mère qui s’est toujours montrée distante. Mais son amour pour sa sœur jumelle le poussera bientôt à rejoindre Jeanne et à sillonner avec elle le pays de leurs ancêtres sur la piste d’une mère bien loin de celle qu’ils ont connue.

Libellés :